Candidater au Master Études Culturelles, parcours Monde Anglophone

 

Le Master Études Culturelles, parcours Monde Anglophone (ECMA) est un Master dévolu à l’étude de la culture des mondes anglophones. Il est adossé au Laboratoire d’études et de recherche sur le monde anglophone (LERMA) et peut être suivi soit en présence soit entièrement à distance.

Fort de 1500 heures de formation pendant deux ans, et d’une équipe d’une quinzaine d’enseignant.es chercheur.ses spécialistes de leur domaine, le Master convient aux étudiant.es ayant déjà de solides connaissances linguistiques et souhaitant acquérir une formation intensive de pointe sur le monde anglophone.

 

Pourquoi candidater ?

-Le Master ECMA est un Master sélectif, lauréat d’un programme “Transformation de la formation par la recherche” qui reconnaît l’excellence de sa formation à la recherche et son ouverture à l’international et dispose de financements de stages et de mobilités . 

-Le Master ECMA est un des rares Masters qui permet de se spécialiser en études anglophones.

-Outre des séminaires en littérature, civilisation, linguistique et phonologie, traduction, ou encore études visuelles le Master ECMA propose:

  • Des séminaires transversaux sur les humanités numériques (intelligence artificielle, science ouverte), l’événementiel scientifique, l’histoire des études anglophones.
  • Des stages de recherche dans toutes les manifestations du LERMA, séminaires, colloques, journées d’étude et la possibilité de participer à leur organisation. 
  • Une UE dédiée à la professionnalisation et à la valorisation des compétences de recherche.
  • Des UE de formation académique pour celles et ceux qui désirent poursuivre un entraînement à la méthodologie des exercices de l’agrégation d’anglais.
  • L’organisation par les étudiant.es de journées annuelles, les “LERMAsteriales”, pour présenter leur recherche. Voir le programme de la dernière édition (2023) ici.
  • Un carnet de recherche pour blogguer sur des questions aussi diverses que leur travail bénévole dans un musée, https://englobe.hypotheses.org/2232, des entretiens avec des bibliothécaires, https://englobe.hypotheses.org/2134, la présence sur Instagram des jeunes chercheur·ses en histoire, https://englobe.hypotheses.org/1970, ou encore les défis que rencontrent les masterant.es issue.es de l’immigration, https://englobe.hypotheses.org/1758. Chaque année, des étudiant·es rejoignent le comité de rédaction.

-Pour un bref aperçu des enseignements de l’année 2023-2024 en présentiel (attention, il faut s’attendre à un changement de programme en 2024-2025!), voir:

Comment comprendre les “études culturelles” appliquées au monde anglophone?

Les études culturelles (cultural studies) trouvent historiquement leurs racines en particulier au Royaume-Uni et aux États-Unis dans les années 1960, où elles sont apparues en réponse aux changements sociaux et culturels (ainsi qu’au constat d’un statu quo), et dans le but de mieux les comprendre. Elles se fondent sur l’étude des productions culturelles, en prenant appui sur divers courants contemporains: media studiesgender studiesminority studies, international studies, religious studies, postcolonial studiescreative writingalterlinguistics…

Le socle commun du master ECMA est donc constitué par des objets de recherche issus du monde anglophone, abordés selon une perspective qui transcende les cloisonnements disciplinaires en multipliant les outils d’analyse, qui pourront être issus des études littéraires, de la psychanalyse, de la sociologie, de l’histoire, des sciences politiques, de la linguistique, des études visuelles ou d’information-communication.

NB: le master ECMA ne forme pas directement aux métiers de la culture et de la médiation culturelle; c’est un master tourné vers la recherche en études anglophones qui exige une excellente connaissance préalable de la langue parlée et écrite.

Un master tourné vers l’international

Le Master ECMA propose:

  • Une incitation à participer  à des écoles d’été dédiées aux masterant.es et doctorant.es au sein de l’Alliance européenne CIVIS financées par ERASMUS+ (avec les universités de Tübingen, Stockholm, Université Libre de Bruxelles, Rome-La Sapienza, Madrid-La Autónoma, Athènes, Bucharest, Salzburg- Paris Lodron, Glasgow, Lausanne).
  • Des financements spécifiques pour des mobilités internationales afin de préparer son mémoire de recherche ou profiter d’un stage en pays anglophone. Par exemple en 2024, une mobilité en Australie pour un travail sur les expositions itinérantes, une recherche de terrain sur les dialectes néo-zélandais, un stage à la BBC, etc.
  • Des programmes de lectorat et d’assistanat en Grande-Bretagne, aux États-Unis, au Canada, en Australie.

Un master tourné vers la recherche et la diffusion de la recherche

  • Des stages de recherche au sein du LERMA ou d’autres unités au sein d’Aix-Marseille Université. Par exemple, en 2023, un stage au sein de la revue E-rea, des stages d’apprentissage des méthodes de cartographie (lieux de mémoire du féminisme, Londres au XVIIIe siècle), des stages de catalogage d’archives de chercheur·ses en linguistique et en littérature, des stages chez l’éditeur OpenEdition, etc. Pour des témoignages de stagiaires ayant travaillé sur le suffrage des femmes, voir https://englobe.hypotheses.org/2194 et sur les archives de l’universitaire Marc Chénetier, voir https://englobe.hypotheses.org/1741
  • La diffusion des meilleurs mémoires de recherche sur la plateforme de mémoires DUMAS.
  • Un accompagnement systématique à la recherche de financements de thèses (contrats doctoraux de l’école doctorale 354, contrats doctoraux inter-écoles doctorales, contrat doctoral Maison Française d’Oxford, contrat doctoral Institut des Amériques…). Découvrez les pages personnelles de nos doctorant·es qui sont souvent passés par le Master ECMA: https://lerma.univ-amu.fr/laboratoire/membres/#doctorants.

En savoir plus

FAQ

Des questions? Besoin de conseils pour candidater? Voir notre page FAQ.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search